Vitrail

Le vitrail intrigue ou fascine, comment ça se fabrique, chacun à son idée sur le sujet.
Le vitrail a une très longue histoire, depuis le verre coloré des Egyptiens et des Romains jusqu’aux nombreuses ouvertures occultées par des motifs en très fines feuilles d’albâtre serties dans des cadres de bois des premières églises chrétiennes des IVe et VIe siècles. Viendront ensuite les châssis de métal, de plâtre ou de stuc.

En tant que forme artistique, la technique du vitrail atteint sa plénitude au Moyen Age, c’est à partir du Xe siècle qu’en occident on verra apparaître le vitrail au plomb résistant mieux à l’humidité, plus malléable et plus souple. Des couleurs sombres à l’époque du gris, du brun et le noir pour souligner les ombres ou dessiner les draperies des personnages. Puis « Le bleu de Chartres » dans ses rosaces à la Cathédrale, vitraux du XIIIe siècle, la palette du peintre verrier constituée essentiellement du bleu et du rouge, s’enrichit avec le vert émeraude ou vert olive, du rouge carmin et vermillon, du mauve, puis au XIVe siècle du jaune d’argent...

C’est en France, au cours du XIIe siècle, que l’on peut voir les plus importantes productions et, sur le plan artistique, les plus belles. Dans son évolution, le vitrail subit au cours du XVIIe et du XVIIIe siècle une interruption. Au XVIe siècle, on voit arriver l’emploi des émaux de couleur bleue, verte, violette. Il connut au XIXe et au XXe siècle un certain renouveau. Au XIXe siècle, la plupart de ces techniques disparues ont été réinventées.

C’est avec le mouvement Art nouveau à la fin du XIXe siècle que le vitrail redevient un art vivant.

C’est sur ces bases que nous travaillons, vous apprendrez avec nous à concevoir votre projet, en faire la maquette, choisir vos verres, établir le tracé, le calque, le calibrage, la coupe, le sertissage, le soudage... la pose de la patine...

Le plaisir et la joie que vous éprouverez à la réalisation de votre oeuvre - même modeste - vous feront vite oublier les contraintes de l’exercice !

Voici quelques années que nous faisons du vitrail à ALISEES et cette année, nous voilà devenues "pro".
En effet, vous avez pu, lors de l’expo de l’été dernier, voir les 3 premiers vitraux exécutés, représentant une régate en triptyque, interprétation d’un dessin proposé par Jean Dizerbo.
Les 3 suivants viennent d’être finis :
-  La pointe de Pen Hir avec ses tas de pois
-  Le panneau de la tour Vauban et la chapelle de Rocamadour,
Les 2 ont été réalisés à partir de 2 aquarelles de Jacqueline Dos.
-  Le dernier vitrail " la pointe du Kador est inspiré d’un dessin de Jean Dizerbo.

Ces "œuvres" offertes par la Mairie et ALISEES à l’EHPAD de Crozon ont impressionné tous ceux qui les ont vues.
Après 2000 h de travail effectif mais bénévole, nous reprenons avec plaisir nos travaux personnels de vitrail et de mosaïque.

MOSAÏQUE

Dernière arrivée à l’atelier vitrail après un stage d’une journée, l’été dernier, j’étais habituée à jouer avec le verre en pratiquant la mosaïque.
C’est tout naturellement que j’ai proposé d’animer un atelier de 3 jours à mes camarades qui avaient envie d’élargir leurs compétences dans le jeu du verre.
Toute l’équipe a été "emballée" et a bien l’intention de continuer en alternant le vitrail et la mosaïque.

Manue Markounsky

Contact : Nicole